You are currently viewing Que se passe t’il dans la rush en juin ?

Que se passe t’il dans la rush en juin ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Actualité

Le mois de mai a été le mois le plus chaud jamais enregistré par Météo-France avec des températures 3°C en dessus de la norme : « Il s’agit d’un épisode de chaleur exceptionnel par sa précocité, sa durée et son étendue géographique » précise l’institut.

La végétation a profité de ces conditions. Les floraisons de printemps étaient au rendez-vous notamment le colza et l’acacia. En attendant les fleurs d’été, les réserves doivent être surveillées de prêt.

La météo clémente a également un effet non-négligeable sur le frelon asiatique, sa population est en phase de croissance, le nid se développe et la reine pond abondamment. Les pièges doivent être multipliés.

Jusqu’au 21 juin, la reine pond abondamment dans la ruche. À partir du solstice, le manque de pollen et de nectar entraîne une diminution de la ponte et 21 jours plus tard, le 14 juillet, les naissances sont plus abondantes que les œufs pondus.

Jusqu’à la mi-juillet, les abeilles continuent de bâtir. En effet, la construction est le fait des cirières ; c’est-à-dire des abeilles qui ont atteint environ 12 jours d’âge. Cette production dure moins d’une semaine. Cette très courte fonction cirière chez l’abeille donne lieu à la construction des rayons dans la mesure où le nombre de cirières est important et que nectar et pollen rentrent en abondance.

Le solstice marque donc un vrai changement de saison pour les abeilles.

DÉVELOPPER SA COLONIE

En juin, le débutant a normalement récupéré son premier essaim. Évidemment, il est impatient de mettre sa première hausse, mais s’il s’agit d’un essaim de l’année, il faudra peut-être patienter ! Sa préoccupation va souvent être de faire grandir sa colonie et d’ajouter de nouveaux cadres. Il va surveiller l’évolution du couvain et appliquer les conseils ci-dessous pour l’ajout de nouveaux cadres.

FAIRE BÂTIR DES CADRES

L’apiculteur pourra profiter de l’activité des cirières pour faire construire des cadres. Pour le renouvellement immédiat des anciens cadres, des trop noircis, ou la constitution d’un stock qui aura toujours utilité ultérieurement. Il en profitera alors pour jeter un œil au couvain – reste-t-il abondant ? – et à la santé de la ruche – y a-t-il des signes de maladies, en particulier de varroa ? En cas de faiblesse du couvain, il pourra nourrir afin de stimuler la ponte de la reine (cela peut être le cas d’un essaim récupéré il y a peu).

SURVEILLER LES RÉSERVES

Le calendrier de vie des abeilles est crucial dans le développement de vos colonies. Il faut bien avoir à l’esprit que les abeilles présentes au trou de vol en juin sont issues des œufs pondus en avril. Pour avoir des colonies fortes en fin d’été, c’est donc au mois de juin que tout se joue ! Un manque de nourriture en cette saison peut donc avoir d’importantes répercussions sur l’hivernage. Surveillez donc les miellées et les réserves.